Heijunka: Eliminer les variations de production

Découvrez le Heinjunka, un outil du LEAN Manufacturing, ayant pour but de niveler les variations de production. Ce système de plannification, appartenant au TPS, est ici expliqué clairement sous forme d'exemple afin de comprendre au mieux l'utilité de cet outil.

Heijunka, explication de cette méthode

Heijunka, un outil du Lean Manufacturing pour niveler les variations de production

Le Heijunka est un terme japonais signifiant le nivellement, le fait de rendre lisse la production des clients, de diminuer les différences en égalisant et en planifiant l’activité. C’est un outil du Lean Manufacturing et est utilisé pour mettre en place la méthode JAT, le juste-à-temps. Ainsi il participe au TPS, Toyota Production System.

La phase de nivellement, le principe fondamental du Heijunka

Le principe du lissage repose sur la planification dans le temps de la production suivant une quantité moyenne à produire. Cette quantité est calculée au préalable afin d’établir une certaine routine, un processus simple et répétitif en produisant la même quantité de produit chaque jour. Ainsi une sorte de rythme moyen, de stabilité de la production est lancée. Dans le but de réduire les variations possibles sur la gestion des commandes clients, du volume de production, du stockage des produits finis et des coûts engendrés.

Or ce n’est pas possible pour tous les industriels de produire la même quantité de produits chaque jour car ils possèdent plusieurs gammes, plusieurs types de produits. Ce qui implique une chaine de production différente, un temps d’assemblage différent. C’est pourquoi cette technique du fractionnement lissage existe par type de produits. Grâce à cela, des délais de livraison, les coûts seront diminués et la qualité augmentée. Les facteurs qualité, coûts, délais sont donc améliorés, ce qui représente les fondamentaux du Lean Manufacturing.

Comprendre un exemple du Heijunka déployé en entreprise

Prenons une usine qui fabrique 3 types de produits en différents volumes, quantités. Voici la représentation des 3 produits, un pour une différente couleur. Imaginons maintenant le nombre mensuel moyenne de commande pour chaque gamme de produits.

Commande moyennes mensuelles de production pour un exemple de Heijunka

- L’entreprise fabrique des 1 produit par heure, avec 7 heures de travail dans une journée.
- Elle est ouverte 5 jours par semaine, soit 20 jours pour un mois.
- Ce qui représente 140 produits par mois.

Sans le Heijunka, l’entreprise va produire en masse et à la chaine les produits les plus consommés en finissant par les produits les moins consommés. Cela permet d’éviter les changements de séries, de moules entre chaque produit pour minimiser la perte de temps. Voici à quoi cela ressemble :

Tableau représentation d'un planning de production sans Heijunka, une méthode du Lean Manufacturing

Maintenant, imaginons, avec ce fonctionnement, que l’entreprise reçoit une commande d’un client en début du mois, souhaitant les 3 produits. On devra attendre la fin du mois pour livrer le client. Cela représente des frais de logistiques et de gestions de 20 jours ouvrés au minimum. Cette durée n’est pas acceptable ni pour l’entreprise ni pour le client.

Il est possible que l’entreprise réalise dans un premier temps les produits C suivants leur faible quantité. Mais le temps de livraison sera toujours aussi long à partir du moment où la commande client est réalisée en milieu de mois et que les produits C ont été consommé. Il peut donc y avoir une amélioration de quelques jours de livraison mais ce n’est toujours pas optimal.

La méthode Heijunka propose donc la meilleure amélioration au niveau des flux. Pour commencer, il faut répartir la production de manière répétitive, rythmé. Prenons comme maille de temps la semaine. La maille représente le socle, la base, le plan que l’on va répéter.

- Par mois, l’entreprise doit produire 140 produits.

- Ces 140 produits sont produits sur 1 mois, cela représente donc 35 produits fabriqués par semaine

- De plus il existe 3 gammes pour notre entreprise. Ainsi, on divise par 4 le besoin mensuel du produit en volume pour trouver la quantité à produire par gamme par semaine. Par exemple pour le produit A, le besoin mensuel est de 82. Etalé sur 4 semaines cela représente 82 divisé par 4. Soit 20.5 produits.

- Créer 20.5 produits est impossible. On arrondit donc au supérieur. En regardant de toujours arriver à la même quantité par semaine, soit 35 pour notre exemple.

- Enfin comme on a arrondi, il va nous manquer des produits pour la gamme arrondie à l’inférieur et un sur plus pour la gamme arrondie au supérieur. Ainsi un nivellement sera fait sur cette dernière semaine.

Tableau des commandes moyennes mensuelles expliqué avec le Heijunka, une méthode du Lean Manufacturing

Suivant le Heijunka, l’entreprise avec ses 3 catégories de produits aura pour planning de fabrication le suivant. La méthode Kanban peut faciliter le volume de production afin de respecter lissage, le rythme créé.

Tableau représentation d'un planning de production avec Heijunka, une méthode du Lean Manufacturing

Ainsi avec cette méthode, les délais de livraison sont réduits au minimum, 3 jours peuvent suffirent pour que la commande client soit livrée. La performance du Heijunka peut être vérifiée par le Takt Time.

Les outils indispensables pour mettre un place la méthode du Heijunka

Découvrez les créations SESA SYSTEMS pour la démarche d'amélioration de la logistique de production.

Découvrir les produits de logistique