Sécurité

La prévention des dangers du travail avec des outils de management visuel

Sécurité

Prévention efficace
 

LE BUT

Le concept de SECURITE n’a pas été découvert pendant l’avènement de l’ère industrielle. Il était inscrit dans le caractère de l’homme dès l’origine de l’humanité. Ainsi, l’homo sapiens avait le réflexe de s’éloigner du feu car l’expérience lui avait appris que celui-ci était dangereux pour lui. Il avait donc déjà un réflexe de sécurité.

1 - Définition

Sécurité se dit d’une situation où l’on n’a aucun danger à craindre. Cette définition générale, reposant sur le principe du risque zéro, n’est pas adaptée aux activités humaines (alimentation, transport, vie quotidienne, loisirs, etc.) où l’on parle de risque acceptable. Se référant à l’industrie et, plus particulièrement, au fonctionnement des procédés, la sécurité peut être définie comme l’aptitude d’un système à fonctionner en maîtrisant, à un niveau acceptable, les risques pour les personnes, les biens et l’environnement.

La sécurité est l'état d'esprit d'une personne qui se sent tranquille et confiante. C'est le sentiment, bien ou mal fondé, d'être à l'abri de tout danger et risque; il associe calme, confiance, quiétude, sérénité, tranquillité, assurance, sûreté.

La sécurité est un concept qui touche tous les domaines ; elle est destinée à prévenir un risque ou un danger :

- Des aspects de la sécurité concernent la fiabilité des moyens de transports (accidents de trains, de camions, d’avions), les accidents domestiques qui touchent plus particulièrement les jeunes enfants et les personnes âgées.
- La saison estivale est souvent propice aux incendies dévastateurs (prévention des risques, surveillance des sites),
- Les médias évoquent très souvent la sécurité alimentaire...
- Elle peut être relative aux actes de vandalisme, aux intrusions ou aux agressions (sécurité dans les banlieues ou dans le métro, cambriolages). La sécurité peut avoir aussi une connotation sociale (sécurité de l’emploi, sécurité sociale). Il s’agit alors de préserver une situation professionnelle ou financière.
- Et bien sûr, elle concerne également les conditions de travail.
 
2 - Autres définitions

Accident : événement non désiré causant la mort ou des dommages sur la santé ou l'environnement
Danger : situation pouvant conduire à un incident potentiel
Incident : événement qui peut entraîner une détérioration de la santé
Prévention : mesure(s) pour exclure ou réduire l'apparition d'un danger potentiel
Protection : mesure(s) pour réduire les conséquences d'un incident potentiel
Risque : probabilité d'apparition d'un danger potentiel
SMSST : Système de Management de la Santé et de la Sécurité au Travail

3 - La sécurité en entreprise

Les notions d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail sont apparues au XIXème siècle avec le développement industriel qui constituera le noyau dur autour duquel se construira progressivement le droit du travail, avec des premières mesures de protection au bénéfice des travailleurs les plus fragiles : les femmes et les enfants. Elles s’étendent peu à peu à toutes les catégories de salariés puis font l’objet d’une première loi dès 1892 qui établit le principe de la responsabilité civile systématique de l’employeur pour les accidents survenus dans son entreprise.

On regroupe sous l’appellation « sécurité » une multitude de disciplines qui ont toutes pour but de supprimer ou tout au moins de limiter les effets nuisibles des activités humaines sur l'être humain et sur son environnement.

La sécurité consiste donc à garantir la pérennité de l'entreprise.
 

LES AVANTAGES

Sécurité = prévention

La sécurité comporte un aspect psychologique et un aspect objectif. On parle dès lors de sécurité subjective et de sécurité objective. L’approche objective de la sécurité s’intéresse aux causes (anglais : security) et aux effets (anglais : safety). "Security" étant les mesures prises contre les actes commis par malveillance (vols, incendies volontaires, attentats etc.), et "safety" les mesures prises contre les phénomènes accidentels, naturels (tempêtes, fuites d'eau etc.)
Elle procède de la mise en œuvre de mesures passives ainsi que de mesures actives.
C'est une démarche qui peut s'appliquer à de multiples domaines (sécurité juridique, construction mécanique, ...).

Du point de vue méthodologique, la démarche de sécurité est, comme la qualité, une démarche transversale, que l'on peut trouver dans les ingénieries complexes, dans lesquellesla Loi de Pareto devient un outil de tout premier plan.
On distingue parfois la sécurité passive (très liée au domaine de la prévention) de la sécurité active.

Ces deux notions se complètent, chacune étant facteur d'une meilleure sécurité : la prévention, qui vise à diminuer le risque de survenance, et la protection (sécurité "active") qui diminuera les conséquences si l'événement dommageable survient.

La sécurité s'envisage sur le plan individuel ou sur le plan collectif, soit en tant qu'objectif (objectif de sécurité), en tant que droit (droit à la sécurité), en tant que valeur (la sécurité est la première des libertés), en tant qu'état de ce qui est sécurisé, en tant que fonction ou d'activité qui vise à sécuriser une entité (politique, juridique, physique, humaine, intellectuelle, ...) face à des risques et/ou à des menaces (ces deux notions n'étant pas réductibles l'une à l'autre).
 

L'OBJECTIF

L’accident du travail, ça n’arrive pas qu’aux autres !
Installations électriques, stockage en hauteur, circulation, travail sur écran... Chaque activité, de toute nature que ce soit, engendre des risques plus ou moins prononcés pour l'Homme, ses biens et l'environnement qui l'entoure.

L’objectif de la démarche SECURITE en entreprise est de faire progresser rapidement le niveau de sécurité, d’assurer une conformité réglementaire sur les textes fondamentaux (Code du Travail) et de développer un esprit « prévention ».

La sécurité au travail évolue immanquablement par l’application des principes généraux de prévention des risques professionnels :

- Identifier les risques et mesurer (en termes de fréquence et de gravité)
- Eviter les risques dans la mesure du possible
- Evaluer les risques qui ne peuvent être évités
- Combattre les risques à la source
- Adapter le travail à l’homme
- Tenir compte de l’état d’évolution de la technique
- Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux
- Se doter de moyens de secours adaptés
- Optimiser les conditions d'intervention des secours...
- Planifier la prévention
- Prendre les mesures de protection collective
- Donner les instructions appropriées aux travailleurs
 
La démarche SECURITE contribue inévitablement à l'efficience de l’entreprise.